décisions de la réunion des établissements du Haut-Var et du Centre-Var

Des parents et profs des collèges d’Aups, Barjols, St Maximin (collège Matisse), Vinon, Vidauban, et des lycées de Brignoles, Draguignan (Jean Moulin), St Maximin, Lorgues... se sont réunis comme annoncé dans leur communiqué (voir dans cette rubrique pour plus d’infos).
Voici les décisions proses pour la suite de l’action.
En pièce jointe ; le compte-rendu complet de cette réunion.

Décisions de la réunion des établissements
du Centre-Var et du Haut-Var (8 février)

Etaient présent-e-s des profs et parents des établissements suivants : 1) collèges d’Aups, Barjols, St Maximin (collège Matisse), Vinon, Vidauban, 2) lycéesde Brignoles, Draguignan (Jean Moulin), St Maximin, Lorgues.

On procède d’abord à une présentation de la situation dans les établissements, puis à une discussion sur trois points :

1) l’attitude dans les CA concernant la DGH (voir dans l’autre fichier joint), 2) le projet de délégation à l’IA du mercredi 14 février, 3) une éventuelle manif fin mars

Prochaine initiative le 14 février :
Il avait été décidé d’une délégation commune parents-profs à l’IA le 14 février. Or il ne sera pas là puisqu’il sera au CDEN (Conseil Départemental de l’Education Nationale), qui théoriquement se prononce sur les ouvertures et fermetures d’établissements, d’options, etc…

—> décisions :
- informer les syndicats que les présent-e-s sont pour un rassemblement devant le CDEN, et y aller de toutes les façons.
- concrètement : venir pour 13h30 (début à 14h30), informer les medias (communiqué) et se donner les moyens d’apparaître : banderole des établissements concernés, mettre des dossards pour chaque établissement. L’idée est que ce n’est pas un rassemblement d’établissements du Haut-Var, mais plutôt une délégation commune (ce qui n’a pas la même signification ni la même représentativité).
- il faut interpeller l’IA, pour cela contact avec les conseillers généraux (notamment les deux qu’on connaît de près, à Vinon et Aups).
Les lycées ne pourront pas venir, car ils n’ont pas de chiffre précis ni donc de revendications précises —> les 4 lycées font une demande commune d’audience au rectorat.
- nécessité de prendre mieux contact avec les représentants des parents pour les faire participer à l’action car nous avons les mêmes buts.

Les conseils d’administration :
Ils vont se tenir, pour s’en servir en lien avec nos actions :
- partout voter contre la DGH, ce vote permet de dire que les personnels et parents refusent les régressions, un vote positif peut être utilisé contre nous en cas de revendications sur la DGH. Il est un élément qui sert à la suite de l’action.
- joindre une motion expliquant le sens du vote contre = le projet de motion qui contient des éléments politiques communs (attaque contre l’éducation, les services publics, etc...), indiquer que le travail du chef d’établissement n’est pas en cause pour lever les hésitations.

—> décisions :
- chaque établissement reprend le projet de motion commune et ajoute ses propres revendications (donc AG pour les déterminer + le plus possible contact avec les parents), puis vote contre + vote de la motion.
- médiatiser les votes en CA (communiqué pour chaque bahut), pour cela circulation de l’info entre établissements ; additionner les prises de position peut aider à créer une « ambiance » pour la revendication et la suite.

Projet de manifestation :
Une manifestation parents-profs dans le Centre/Haut-Var est proposée. Plusieurs points font débat :
- le lieu (Brignoles/Barjols)
- la date : accord pour fin mars ou début avril dernier délai.
- la faisabilité : faut-il donner un cadre assez précis (date/lieu) ou pas pour les motiver ? Nécessité que les collègues participent à la mise en place de l’action : le plus dur n’est pas d’annoncer ni même d’être présents ce jour-là mais de faire le travail en direction de la population.
- le contenu : faut-il faire venir les autres services publics, sous quelle forme ?

Il n’est pas possible de décider dès maintenant, mais fournir ces éléments aux collègues et voir dans les AG s’il y a une mobilisation et une volonté d’agir assez forte.
—> décisions :
- réunir les AG (y compris en-dehors des heures d’info syndicale) dans les deux semaines, pour chiffrer les revendications des établissements et débattre spécifiquement de la question de la manifestation. Les revendications chiffrées permettront de lancer les pétitions communes.
- faire le bilan dans deux semaines avant de partir en vacances, prendre une décision à ce moment-là.

Prochaine réunion
- mercredi 21 février à 19h à Brignoles, lieu = Bourse du Travail ou alors local de la Confédération Paysanne. Ordre du jour : point sur le déroulement des CA, décision concernant une éventuelle manif.
- d’ici là, réunir les AG dans les établissements sur ces questions.

Navigation