Communiqué d’Emancipation sur la Grèce

, par  Emancipation 83

Communiqué sur la Grèce

La crise du capitalisme, de son système financier et monétaire, touche aujourd’hui de plein fouet le peuple grec.

Les gouvernements de Sarkozy et de Merkel, comme l’ensemble de l’Union européenne et du FMI imposent à la Grèce des conditions intolérables : baisses des salaires, attaques de tous les acquis sociaux (retraites, statut), privatisations massives…, pour que le gouvernement grec continue de rembourser les dettes accumulées et puisse honorer ses contrats d’achat de matériel militaire.

Ce que veulent tous ces gens, c’est protéger les intérêts de leurs propres banques qui ont investi en Grèce et acheté des titres de l’État grec, c’est pouvoir continuer de vendre à la Grèce du matériel militaire, c’est éviter un krach général du système bancaire et monétaire international.

Pour cette raison, ils accordent un prêt à 5% à la Grèce pour qu’elle assure le paiement des dettes antérieures. D’autres proposent que ces prêts soient… de 1%. Mais 5% ou 1%, dans les deux cas, il s’agit de faire payer la dette.

Ce n’est pas aux travailleurs de payer les conséquences de la crise. Ce n’est ni aux travailleurs Grecs, ni aux travailleurs du monde entier d’assurer, par leur sacrifice, la survie d’un système capitaliste en faillite :

· Soutien inconditionnel aux travailleurs grecs et condamnation de la répression qu’ils subissent !

· Annulation pure et simple de la dette grecque !

Les travailleurs grecs exigent que les très gros capitalistes mondialisés payent. Et, en Grèce comme ailleurs, une mesure d’urgence face à la crise, serait l’expropriation de l’ensemble des banques – sans indemnité ni rachat - sous le contrôle de travailleurs, et l’ouverture des livres de comptes.

Contact : Émancipation Tendance intersyndicale  : er@emancipation fr ; site : www.emancipation.fr tel 0620555761

Navigation

Brèves Toutes les brèves