Nouvelles des établissements

, par  Emancipation 83

Rejet des DGH, actions contre la réforme du lycée... il se passe des choses dans les établissements ! Nous mettons en ligne au fur et à mesure les infos qui nous proviennent de différents établissements de l’académie.
Vous pouvez nous en envoyer, et aussi consulter la page sur le site du SNES consacrée au même sujet, et qui contient pas mal d’infos aussi.

Collège Henri Wallon à La Seyne (3 mars)

Motion concernant la DGH 2010

Les enseignants du collège Henri Wallon sont inquiets à nouveau pour la rentrée 2010.
Quoique le H/E de 2009 soit maintenu et que la DGH 2010 puisse sembler équivalente, les enseignants déplorent un manque de moyen qui va croissant depuis plusieurs années.
L’enveloppe horaire proposée n’est pas suffisante !
Les HSA sont trop importantes au vu des Heures Poste proposées. Cet état de fait oblige les enseignants en poste à travailler plus, mais surtout empêche la création de nouveaux postes et multiplie les compléments de services sur plusieurs établissements.
Notre DGH implique la suppression d’un poste en arts plastiques ainsi que 4 autres postes soumis à compléments de service.
Les promesses gouvernementales et rectorales assuraient plus de moyens aux collèges Ambition Réussite. Or, alors que nos élèves maîtrisent de moins en moins la langue française et les mathématiques, ces matières-là, ainsi que toutes les autres, sont ramenées aux horaires planchers et ne permettent donc pas à nos élèves de progresser. Preuve est de constater que cette faible dotation amène à faire disparaître des groupes dans certaines matières et à faire des choix cornéliens entre d’autres, alors mises en concurrence.
Ces mesures mettent en danger la qualité et l’efficacité de nos cours, détériorent toujours un peu plus nos conditions de travail et vont à l’encontre de nos revendications syndicales.
En conséquence, nous déplorons l’insuffisance récurrente de nos moyens, symbolisée par cette DHG dont le volume global ne permet pas une répartition qui réponde aux besoins réels de l’établissement.
Nous constatons enfin que ces mesures s’inscrivent dans un cadre de rigueur budgétaire où la rentabilité l’emporte sur l’offre à fournir aux citoyens. Nous dénonçons la suppression massive de postes dans l’éducation nationale ce qui porte atteinte à la qualité du service public d’éducation et de formation.

Les élus du personnel SNES-FSU

Collège des Vallergues à Cannes (5 mars) :
le CA du collège réuni le 2 mars a voté contre la DGH et sa ventilation par 17 voix contre 4. Nouveau CA la semaine prochaine et on s’achemine vers un nouveau vote contre.

Collège d’Ollioules (7 mars) :
A Ollioules, DGH rejetée le 25 Fevrier ( 6 pour, 11 contre et 1 blanc). Le même tableau a été représenté par le principal le 5 mars donc DGH toujours rejetée (6 pour, 8 contre et 1 blanc).

Nathalie.

College Simon Wiesenthal (Saint Vallier de Thiey-06) (07 mars) :
- Suppression d’un poste certifié Lettres Modernes (conséquence de baisse de DGH = 1 division en 3° en moins)
- CA le 04/03 : vote contre + motion personnels enseignants-parents + lettre fédé_parents au recteur + courrier principale
_ à2e CA déjà prévu le 10/03 pour le même résultat !!!!)

Eric Aune

Lycée Beaussier de la Seyne (17 mars) :
A la suite du boycott du 1er CA qui ne s’est pas tenu le 9 mars faute de quorum, il était reconvoqué ce soir.
1) le proviseur souhaitait un vote non sur la ventilation interne à chaque discipline mais sur la répartition globale cad sur les équilibres entre disciplines.
2) Nous avons estimé que cela n’était pas conforme aux dispositions des textes publiés fin janvier sur la nouvelle gouvernance dans lesquels il est dit clairement que le CA décide et le chef d’établissement exécute.
3) Nous avons démontré que la réforme ne pouvait en tout état de cause être appliquée. Dans le TRMD n’apparaissent pas les 2h d’accompagnement pas plus que les 10 par division pour dédoublements. En fait, les heures de dédoublements sont globalisés et qui sait comment elles seront attribuées.
4) Le proviseur, au prétexte que tout pouvait changer d’ici juillet a refusé de prendre des engagements sur des ventilations qu’on proposait. Il a réaffirmé son rôle de pilote en dépit du rappel que nous avons fait au sujet de la jurisprudence en matière de décision du CA (voir courrier du S1 de janvier)

En nous plaçant volontairement dans le cadre de la Réforme, nous avons pu montrer par l’absurde, l’incapacité du ministre à tenir ses engagements et souligner l’imposture de cette réforme qui abuse parents et élèves en promettant beaucoup sans aucun moyen.

Trois heures plus tard, vote à bulletins secrets à la demande du proviseur ;
Pour la "répartition" (qui n’en était pas une) : 3 voix
Abstentions :3 voix
CONTRE : 14

Conformément aux textes, un nouveau CA se tiendra la semaine prochaine (mercredi) à 2 jours du CTPA.

Lycée Renoir de Cagnes-sur-Mer (21 mars) :

Bonjour à toutes et tous.
Je m’adresse à tous les membres de cette liste qui officient dans les lycées de l’académie où seraient susceptible de fournir les renseignements demandés. Il serait judicieux de communiquer à tous les informations concernant la façon dont sont organisées les négotiations sur les moyens autonomes dans les divers établissements de l’académie. Il est évident que ces politiques d’établissements vont conduire à des dispartés dans la qualité et les stratégies d’enseignement dans nos lycées et stimuler la concurrence voulue par l’esprit même des réformes.

Au lycée Renoir de Cagnes-sur-mer, la répartition de la DGH voulue par la direction dans le cadre de l’autonomie prévoit :
1) Réduire les heures/profs des SVT et physique-chimie en seconde de 0h30 : 1h30 de TP par quinzaine et 1h de cours hebdomadaire, alors que les enseignants concernés demandent 1h30 de TP hébdomadaires (1h30/élèves pour 3h/prof au lieu de 1h30/élèves pour 2h30/prof). La première formule a-t-elle été adoptée dans d’autres établissements ?
2) 1HP dans les services pour tous les profs principaux de seconde, qui deviendraient "pivots" de l’accompagnement personnalisé au sein des équipes pédagogiques (un genre de "tutorat" des profs dans chaque équipe !). Cette heure hebdomadaire serait essentiellement consacrée à "l’orientation". Nous soupçonnons notre direction de vouloir utiliser cette pseudo-orientation comme organe de sélection (réorientation, renvoi à la "vie active" à 16 ans) pour "optimiser" le recrutement dans le cycle terminal. De telles stratégies apparaissent-elles dans d’autres établissements de l’académie ?
3) Augmenter au maximum le rapport heure/élèves et heures/prof dans la mise en place de l’accompagnement personnalisé. Compte tenu de l’exiguité des moyens, la direction joue la compétition entre les équipes disciplinaires et crée de fortes tensions entre les personnels. Ce genre de situation se retrouve-t-il dans vos établissements ?

Nous luttons ardemment et nous avons de bons espoirs de faire plier la direction dans cette stratégie. Mais nous avons besoin de vos informations et considérons que l’échange d’informations sur ces sujets sera profitable à tous.

Cordialement. B. Ruquet, représentant SNES au lycée Renoir, Cagnes-sur-mer.

Navigation