Compte-rendu de l’AG de l’Ile-de-France

, par  Emancipation 83

Nous publions ci-dessous le compte-rendu de l’AG d’Ile-de-France, qui complète l’appel mis en ligne hier.

Compte-rendu de l’AG de l’Ile-de-France

Etaient présents à l’AG IDF :

- 22 lycées généraux et LP
- 24 collèges
- 4 écoles
- Stagiaires de l’IUFM de Créteil
- 1 CIO

Ordre du jour :

- communiqué de presse du lycée Mozart pour AG IDF
- Bilan de la journée
- Jeudi et les suites
- Structuration du mouvement

Autre ordre du jour demandé : structuration du mouvement de contestation comme premier point. La demande a été rejetée par l’AG (de l’ordre de 20 pour et 80 contre)

Collège Travail de Bagnolet : 35% de grévistes. Ce sera mieux jeudi. Le collège Travail appelle les autres Académies, du primaire au supérieur, et les organisations syndicales à la grève la semaine du 8 au 13 mars, dans l’unité la plus large. Appel mis au vote et adopté par l’AG. Demande que dans l’appel figure référence au supérieur, présent à l’AG de ville de Noisy Le Grand : non à la précarité dans le supérieur et retrait de la LRU. Cela constitue le mandat porté par l’AG de ville de Noisy Le Grand.

Vote
Communiqué de presse du lycée Mozart du Blanc-Mesnil mise au vote et adopté (10 abstentions).

Bilan de la journée :
A Epinay, le collège Jean Vigo est occupé.
Prise de parole des stagiaires de l’IUFM de Créteil. Une réunion a réuni 700 stagiaires de l’Académie. Tract et info diffusés à cette occasion. AG et temps de mobilisation en relation avec la grève d’aujourd’hui. Les formateurs ont aussi était informés et sont réceptifs.
Pour les lycéens : la FIDL annonce u ne mobilisation lycéenne qui se fait jour dans le 93. L’organisation pense à un mouvement massif en mars.
Dans les écoles. Grèves à Bobigny et Saint-Denis. Le meilleur moyen d’étendre le mouvement de grèves est de faire la tournée des établissements. Les parents d’élève sont très mobilisés ; ils occupent des écoles à Saint-Denis. A Aubervilliers, 13 écoles en grève dont 4 fermées.
Ailleurs dans l’Académie : AG de ville à Ivry. Une autre AG est prévue jeudi.
Cité scolaire Henri Wallon d’Aubervilliers appelle à aller à la rencontre des collègues des lycées et collèges de Paris.

Syndicats :
Pour la CGT, cette journée est un nouveau succès alors que rien n’était joué. Appel à être massivement en grève, primaire secondaire, jeudi. Il faut lancer un signal fort aux autres Académies. Il faut aller vers un appel national et faire la jonction avec la journée interprofessionnelle du 23 mars. Souhaite un appel de l’AG pour la semaine du 8 mars. Contre des Etats généraux de la sécurité dans l’éducation annoncés par L. Chatel.
SUD Journée réussie. Des collègues du 1er degré se sont joints à la grève. La grève du 18 doit être massive. Appel à une AG primaire secondaire après la manifestation pour élargir. Pour la grève le 12 mars 1re et second degré.
SNES. Satisfait de la journée. Vraie dynamique. Propose le 12 mars comme journée de grève à la rentrée.
CNT Propose que la délégation au ministère comprenne des représentants de l’AD Ile de France. Pour que la délégation quitte la table s’il n’y a pas de réponse sur les revendications. En tout état de cause, l’assemblée des grévistes doit rester souveraine. Par ailleurs, la CNT pense qu’il faut articuler la représentativité de l’AG et l’intersyndicale. Cette dernière doit relayer les décisions de l’AG souveraine. Demande d’une parité entre les représentants syndicaux et les délégués de l’AD Ile de France. N’accepter une entrevue au ministère qu’à cette condition.
Intervention d’un ancien porte-parole de la coordination nationale des universités : le mouvement de grève qui se développe dans le 93 est un espoir. IL pourrait réveiller les forces encore disponibles dans le supérieur.
La cité scolaire H. Wallon propose comme action pendant les vacances d’aller à la rencontre des Académies qui reprennent le travail la semaine prochaine.
Lycée Le Corbusier (Aubervilliers). Rendre possible la grève reconductible avant le 23 mars. Propose comme mot d’ordre : non aux suppressions de poste oui à l’embauche dans l’éducation. Henri Wallon va dans le même sens.

Vote
Une banderole va être confectionnée par la cité scolaire Wallon. Revendications figurant sur cette banderole mises au vote et adoptées : non à la suppression de postes et non aux « réformes ».

Vote
Parité délégation ministérielle représentants syndicaux/membres de l’AG de grévistes acceptée. Pour l’AG, délégation de jeudi : O. Vinay pour le collège Travail, un enseignant du lycée Paul Eluard (Saint-Denis), une enseignante du collège Fabien (Saint-Denis), un enseignant du collège G. Péri (Aubervilliers), de l’école Marie Curie de Bobigny, deux enseignants de la cité scolaire H. Wallon d’Aubervilliers. Il est demandé aux délégués de l’AG de rester jusqu’au bout au ministère pour contrôler la prise de parole des syndicats.

Structuration du mouvement
Des inscrits pour mise en place d’un collectif d’animation de la grève. Il sera chargé de l’application des décisions de l’AG, des relations avec les médias, de l’extension du mouvement.

Le collège Fabien de Saint-Denis a porté un mandat :
« Nous grévistes à 50% au collège Fabien proposons que lors des AG Ile de France seuls puissent voter des mandatés d’établissements en grève à raison d’une voix par établissement. L’assemblée générale évoluerait alors vers une coordination d’établissements en grève, qui restera publique. » Ce mandat a été discuté sans toutefois être soumis au vote.

Autre texte voté et adopté : soutien aux travailleurs en grève de Philips (Dreux)

Navigation

Brèves Toutes les brèves