En direct du congrès de la FSU de Lille : troisième jour

, par  Emancipation 83

Troisième jour :
Un défilé d’interventions, de tout poil. Les camarades passent par tranche de 2,5 min ponctuées souvent de "faut que tu conclus camarade" et essaient de convaincre une assemblée souvent distraite par les docs, lisant le journal ou faisant autre chose. Le Wifi est le vainqueur de ce congrès (la preuve cet article lol).

Lors du thème 2 pas trop de bisbilles, et après toutes les intégrations et les amendements présentés, on passe au vote en fin de matinée. Il faut se rappeler que pour qu’un vote passe, il faut 70% des votes. Une fois toutes les interventions passées, on égrène alors les votes, un par un et au final aucun amendement ne passe. Un sentiment me traverse : tout ce travail pour rien finalement...

Un sentiment désagréable de ne pas pouvoir faire bouger les choses... du moins en plénière... Les amendements restant à voter provenant de texte rejeté par un "jury" de la majorité, par définition, les amendements restants ont de forte chance de ne pas passer ... Mais dans le calme, l’estomac dans les talons, tout le monde vote sagement jusqu’à 13h40 où le texte final est voté à plus de 70%... Applaudissements.

Le repas, rapide et reprise des interventions (j’ai du mal à dire débat) vers 15h.... je suis déjà en retard.
Bilan financier (quelques contres politiques) et quitus à l’unanimité...

Puis intervention de Thibault de la CGT. Un discours sympa, on est content, il y a du travail, avec la FSU on s’entend bien avec la FSU, on fait du bon travail, etc .... Petite perturbation par une banderole jaune en haut de l’amphi affichant "Les contis de la FSU te saluent". Indignation de pas mal, sourire de certain, indifférence de la plupart.

Puis on reprend les interventions sur le thème 1.... Une longue après midi, entrecoupée de toilettes, bière, discussions de couloir.... Très difficile de garder l’attention tout du long. L’indifférence commence à s’installer dans mon esprit... on s’aperçoit petit à petit que finalement tout se joue au niveau des "chefs" de syndicats, tendances et autres... Les votes sont déjà faits pour la plupart.

Dans ce thème 1, il y a eu un peu plus d’animation car il y avait en jeu, dans ce que j’ai compris, l’introduction dans le texte final l’abrogation ou non des textes sur la formation des enseignants. De nombreux amendements demandent l’abrogation.... on sent le règlement de compte des événements de 2009. Deux camps, ceux qui trouvent que on y a gagné des trucs et que la FSU doit continuer et ceux qui pensent qu’il y a eu un bug et qu’il faut maintenant frapper fort....
Petit intermède du représentant de l’UNEF.... fin des interventions à ... 19h47.... arrrGGGG ...

Les votes commencent alors, mais sans trop de surprise ! C’est long, de nombreux amendements demandent l’abrogation des lois : ils sont rejetés 1 par 1 ....

Une fois les votes amendement et motion fini .... vers 21h30 ....

Se produit alors le deuxième petit événement de la journée, de la soirée devrais-je dire, la tendance EE demande la disjonction* du §4 du texte final. Beaucoup comprennent que l’on vote sur "pour ou contre l’intégration du §4 dans le texte final". Je ne comprendS pas très bien ce qui se passe, ni pourquoi cette demande, mais le vote a lieu et apparemment il y a pas mal de congressistes contre (105) ce §4 celui qui concerne l’abrogation d’ailleurs. Tout le monde, enfin une grande partie et la tribune aussi, pense que l’on va alors voter sur le texte global et là ... re-intervention de la même tendance pour dire que le vote n’est maintenant QUE sur les §1 à 3 ???? J’y comprendS plus rien ... Pas de vote global ? La tribune accepte, un peu de brouhaha... mais le vote à lieu... évidement le texte global est voté ... mais par morceaux... je ne suis plus étonné, abattu... Je sors épuisé... je vais décompresser devant une bière avec les collègues, mais toujours en me demandant "mais le texte final, il a été voté à combien de voix ????"

Vais me coucher moi ... demain le thème 3&4, une petite pensée à ceux qui oeuvrent à ce congrès.... "tu dois conclure camarade !"

Navigation

Brèves Toutes les brèves