Courrier de représentants des enseignants d’Aups, Barjols, Vinon et Saint-Maximin aux établissements du Centre et du Haut-Var

Courrier de représentants des parents d’élèves et des enseignants d’Aups, Barjols, Vinon et Saint-Maximin

aux établissements du Centre-Var et du Haut-Var

Cher-e collègue,

Des représentants de professeurs et parents d’élèves d’Aups et de Barjols s’étaient réunis le 18 octobre. Ils avaient fait ensemble le constat d’une dégradation des conditions d’enseignement dans nos collèges et lycées. Cette dégradation, très sensible dans le Haut et Moyen Var - qui comme le reste de l’académie de Nice sont largement sous-dotés - s’inscrit dans un cadre national de suppressions de postes massives.

Nous nous sommes réunis de nouveau le lundi 18 décembre après la manifestation à Toulon, avec des collègues de Saint-Maximin et Vinon. Il nous semble nécessaire de mettre en place une action coordonnée des établissements du Centre-Var et du Haut-Var, sur la question de la carte scolaire. C’est dans ce but que nous vous contactons.

Nous précisons tout de suite qu’à nos yeux cette initiative ne s’oppose pas du tout et n’entre pas en concurrence avec les actions décidées au plan national, auxquelles nous participons d’ailleurs, notamment pour le retrait du décret De Robien. Nous voulons aider à construire des initiatives communes sur le plan local avec les autres établissements, afin d’ancrer localement les mobilisations à venir sur la carte scolaire.

Dans cette optique, il nous semble important d’agir de commun avec les organisations de parents d’élèves, concernées elles aussi par la défense de l’école publique et du droit à l’éducation. Nous avons donc décidé prenons donc contact avec les organisations syndicales et de parents d’élèves pour leur faire deux propositions :

1) afin de nous mobiliser plus efficacement, nous avons décidé de faire un état des lieux dans nos deux collèges. Il servira de base à l’élaboration de revendications sur la DGH, une sorte de « cahier de doléances » local. Il nous semble que cela peut être un point de départ pour préparer une mobilisation : savoir où nous en sommes les uns et les autres dans nos établissements ! Nous avons dans ce but élaboré un questionnaire, que nous vous joignons. Il peut servir de base à l’élaboration d’un diagnostic précis pour chaque établissement, et permettre ainsi de mettre en évidence l’évolution de la situation sur trois ans, faire apparaître les régressions intervenues et la nécessité d’inverser ce processus. L’idéal serait que les représentants des parents d’élèves et des enseignants, à partir de réunions d’Assemblées Générales, élaborent ainsi un constat commun et des revendications communes dans chaque établissement.

2) nous proposons d’ores et déjà une réunion du maximum d’établissements intéressés, avec des délégués des parents et des enseignants. Elle se situerait vendredi 26 janvier à 19h à Barjols (nous vous tiendrons rapidement informés du lieu), et se tiendrait pour faire le point ensemble, débattre de la manière de créer une mobilisation, et envisager des actions.

Nous vous invitons à participer à cette démarche, car nous savons qu’elle sera d’autant plus fructueuse si de nombreux établissements agissent de concert. Nous espérons que notre démarche recevra un bon accueil de votre part : ensemble nous serons plus forts pour défendre l’école publique.

Cordialement.

Des représentants des personnels des collèges d’Aups, Barjols, Vinon et Saint-Maximin.

Contacts : Aups : Quentin Dauphiné (06 75 95 60 12), Barjols : Nathalie Vivé (06 09 47 95 20), Vinon : José Bayon (06 10 43 04 55), Saint-Maximin : Sylvie Madore (06 83 62 47 99).

Navigation