Centre et Ouest Var : échos des établissements

, par  Emancipation 83

A la rentrée, de nombreux "assistants d’éducation" (exerçant des fonctions de surveillance sous statut précaire) ont vu leur contrat non renouvelé, parfois sans préavis.
Dans les établissements, il y a des mobilisations qui commencent, d’autant plus que souvent ces suppressions de postes de personnels précaires - déjà scandaleuses en soi - ne sont pas le seul problème.
Ainsi au lycée Janetti, sauf réponse du rectorat aux revendications, une grève pourrait avoir lieu lundi 18 janvier.
Des problèmes et des actions possibles aux collèges de St Zacharie, de St Maximin (collège Matisse), de Besse-sur-Issole.
Jeudi 14/01 au soir, il y avait aussi une réunion parents-profs au collège de Besse : réunion assez nombreuse, plus de 70 personnes ; cet établissement comporte plusieurs sortes de problèmes : certains relèvent du conseil général (par exemple le collège a été construit pour 600 élèves, il en a 700, problèmes d’agrandissement, manque d’agents), d’autres liés au rectorat (une seule CPE) ; de plus, cerise sur le gâteau, ils ont appris à la rentrée le retrait de 2 postes de surveillants et un poste d’administratif.
Après une discussion, les parents et profs présents ont arrête le principe de l’action suivante : occupation nocturne, et grève le mardi 2 février... d’autres sont en discussion (aller en délégation voir les élus, bloquer un rond-point, et d’autres encore). Normalement un "comité de coordination" (ou un nom approchant) réunissant profs et parents se met en place la semaine prochaine.
En pièce jointe, des articles de var Matin qui causent des mobilisations dans ces deux bahuts.

Navigation