congrès de la FSU du Var : un compte-rendu succint

, par  Emancipation 83

Vous trouverez ci-dessous et en pièce jointe un texte présentant un rapide aperçu des débats - et de nos positions - lors du congrès de la FSU 83. Il s’agit d’un texte à paraître dans bulletin du SNUipp 83 de janvier.
L’espace limité qui nous est imparti dans cette tribune ne permet pas de développer l’ensemble des questions abordées, pour cela vous pourrez vous référer à l’article idoine dans cette rubrique.

Du congrès de la FSU Var au congrès national

{{}}

DEFENDONS L’ECOLE DE TOUS PAR UN SYNDICALISME DE LUTTE

Émancipation a participé activement au Congrès départemental FSU des 14-15 décembre en présentant 43 amendements et 8 motions (dont une partie a été adoptée). Le congrès de la FSU est un moment important de débat sur nos objectifs et pratiques de lutte. Émancipation a apporté une réflexion parfois critique mais constructive sur des sujets "chauds" en cette période d’offensive capitaliste sans précédent. Notre but : doter la FSU de revendications (peu présentes dans les rapports préparatoires) claires et offensives… et qui ne restent pas sur le papier.

Thème 1 (éducation) : après la "loi sur le handicap" de 2005 qui a multiplié les emplois précaires (AVS), nous avons dénoncé la nouvelle organisation de l’école et la mise en place de l’aide personnalisée destinée à accélérer la fin des RASED, et proposé un amendement sur l’élitisme entretenu par les Grandes écoles.
Émancipationa exigé le retrait de la nouvelle réforme sur la mastérisation et réclamé 2 années de formation en IUFM rémunérées et reconnues au niveau bac+5 après l’obtention du concours, suivies d’une entrée dans le métier progressive. Cette position qui fait accord avec le SNUipp n’a pas été reprise,le SNES étant plus qu’ambigu sur ce point. De même, pour nous la FSU doit se battre pour le retrait de la "réforme" des lycées.

Thème 2 (services publics et fonction publique) : Émancipation est intervenue sur la désobéissance civile (pratiques de luttes pouvant enrichir les formes d’action syndicale), a réclamé le retrait du projet de création des EPEP, porte ouverte à la décentralisation et au démantèlement de l’école publique.
Nous avons aussi proposé la re-nationalisation des services publics menacés ainsi qu’une motion contre la précarité et pour la titularisation de tous sans condition.

Thème 3 (alternatives économiques et sociales) : Émancipation a dénoncé le fichage, notamment l’application Base Elèves, menace sur la vie privée des élèves et des familles.
Nous avons proposé 2 "motions femmes" sur le "Pass’ contraception" pour les lycéennes en dénonçant les manœuvres du Ministère et des rectorats pour interdire sa distribution dans les lycées. Nous avons également souligné les méfaits du nucléaire et de la future LGV PACA.

Thème 4 (quel syndicalisme ?) : Émancipation se prononce contre l’adhésion de la FSU à la Confédération Européenne des Syndicats. Nous dénonçons les accords de Bercy sur le "dialogue social" dans la Fonction Publique, qui marquent une régression pour le syndicalisme face à l’offensive gouvernementale contre les statuts.
Émancipation a enfin défendu un vrai processus de (ré)unification syndicale qui doit se construire à partir des luttes, en respectant pleinement la Charte d’Amiens et le droit de tendances.

Pour la laïcité, nous avons dénoncé clairement la loi Carle, et exigé que la FSU s’engage à soutenir les municipalités qui décideraient de supprimer les financements facultatifs en faveur de l’enseignement privé. Pour Émancipation la laïcité est un principe politique émancipateur majeur, sa défense un combat prioritaire.{}

Plus d’informations sur http://83.emancipation.fr.

Mail : emancipation83@wanadoo.fr

Brèves Toutes les brèves