gfève du 20 novembre : tract aux parents du collège de Lorgues

, par  Emancipation 83

Collège de Lorgues : Lettre aux parents d’élèves

POURQUOI SERONS-NOUS EN GREVE LE 20 NOVEMBRE

Madame, Monsieur,

Nous tenons à vous faire part de notre profond désaccord avec le projet éducatif présenté par le Président de la République.

Nous travaillons chaque jour avec la volonté de tisser, par l’accès à la connaissance, les liens entre nos élèves et la société dans laquelle nous vivons. Cet accès ne peut se faire sans des enseignants qualifiés (recrutés par un concours national), formés (spécialistes de leur discipline) et reconnus, ce qui garantit leur égale valeur sur tout le territoire et leur indépendance face aux pressions diverses. Il faut préserver ce statut.

Vous souhaitez que la continuité du service public soit assurée lorsqu’un professeur est absent, nous le souhaitons également. Mais les restrictions budgétaires actuelles et en projet sabordent le dispositif de remplacement des personnels. Dans notre collège, entre autres, cela se traduit par la non prolongation du remplacement d’un professeur de mathématiques. Quatre classes se trouvent sans cours de math.

Le projet présidentiel prévoit de réduire le volume horaire des enseignements, voire d’en supprimer certains. Ce serait accentuer les inégalités et les difficultés des élèves, c’est livrer le soutien scolaire, aux organismes privés, que l’on voit éclore un peu partout, c’est ouvrir la porte à une école payante. Moins vos enfants auront d’heures de cours, plus ils seront livrés à eux-mêmes, plus vous serez amenés à recourir à des structures de formation payantes !

Notre société est en perpétuel changement, une plus grande culture générale, c’est la possibilité d’une qualification élevée, c’est la possibilité de s’intégrer durablement dans le milieu professionnel. Les concours, seuls garants de l’anonymat, de l’équité et de la qualification alimentent les viviers de l’université. Ils sont aujourd’hui remis en question ! Les perspectives de formation et d’avenir de vos enfants sont donc fragilisées.

Ne vous y trompez pas, les considérations budgétaires pilotent le projet éducatif du président !

Son Ecole au rabais, nous n’en voulons pas !

Moins le gouvernement aura d’ambition pour les élèves, moins l’Ecole coûtera à la nation, plus vos enfants seront sous-qualifiés et sous-payés et auront des difficultés à s’insérer durablement dans le monde du travail.

Cette Ecole là, nous n’en voulons pas !

Nous nous battons pour un service public d’éducation ambitieux pour la jeunesse et ses personnels, pour la garantie des horaires et programmes nationaux, le renforcement des moyens au collège pour préparer efficacement à des poursuites d’études et de la diversification des voies de formation. Nous espérons vous retrouver dans ce combat.

Navigation