Congrès départemental de SUD-Education : motion sur l’indépendance syndicale

, par  Emancipation 83

Le syndicat SUD-Éducation Var, lors de son 4e congrès départemental tenu en décembre 2006, a débattu et pris position sur la question de l’indépendance syndicale.
Nous publions la motion votée à ce sujet, de même que nous nous faisons l’écho de toutes les initiatives ou prises de positions positives des organisations syndicales du département.

SYNDICALISME ET POLITIQUE

L’affaiblissement du syndicalisme, s’il est lié à l’organisation hiérarchique et à la bureaucratisation des appareils syndicaux qui dépossèdent les salariés de leurs luttes en ritualisant l’action syndicale, est aussi lié à leur manque d’indépendance. Le rôle du syndicalisme n’est pas de co-gérer la régression sociale, ni de participer à l’élaboration de textes réglementaires défavorables aux droits des salariés. Le rôle du syndicalisme est de défendre les revendications des salariés, en activité ou non (chômeurs, retraités...).

Le congrès de SUD Éducation Var, se référant à la Charte d’Amiens , réaffirme deux principes fondamentaux :

- l’indépendance du syndicalisme vis à vis de tout groupe politique, religieux, patronal ou gouvernemental. Cette indépendance étant la garantie de l’élaboration des revendications par les travailleurs eux mêmes.

- le syndicalisme de lutte comme outil d’expression et d’action permettant aux salariés de se réapproprier leurs revendications et modalités d’action par des pratiques d’auto organisation (AG, comité de grève où de lutte, coordinations) sans les opposer à la nécessaire construction de l’outil syndical garant de la permanence et de la mémoire pour les luttes prolongées.

SUD-Éducation Var, 7 décembre 2006

Navigation

Brèves Toutes les brèves